Quel type de poêle choisir selon ses besoins ? On vous aiguille

Feu de poêle à bois

Accueillant et très chaleureux, le poêle est une installation apportant beaucoup de vie au sein d’un foyer. Cependant, il existe une large variété d’équipements : poêles à bûches, poêles à granulés, poêles à inertie… Il peut parfois être difficile de s’y retrouver et de savoir lequel répondra le mieux à vos besoins.

C’est pourquoi SA Vanny, spécialiste en cheminées, inserts, poêles et présent partout en Champagne-Ardenne, vous propose cet article et reste à votre entière disposition pour vous aider à trouver la solution la plus adaptée à vos exigences.

  • Les poêles à buches

Le poêle à bûches est la solution la plus économique, autant à l’achat (à partir de 1000 €) qu’à l’usage. En effet, il utilise la source d’énergie la moins chère du marché, on estime à 4 centimes le prix du KW fournit par un tel appareil contre 7 centimes pour une chaudière gaz, 10 centimes pour une chaudière fioul et 14 centimes pour un radiateur électrique.

Le label Flamme Verte, détenu par SA Vanny, permet de repérer l’efficacité des différents modèles. Il attribut de 1 à 7 étoiles en fonction des performances de l’équipement et offre même le droit à des subventions et crédits d’impôt pour des poêles ayant au moins 5 étoiles puisqu’en utilisant une énergie renouvelable, ces moyens de chauffage sont encouragés par l’État.

Ces multiples avantages valent tout de même quelques petits inconvénients. Le premier est l’évacuation des fumées impliquant l’application d’un conduit. Enfin, sachez qu’un poêle à bois a une autonomie très limitée ; pour certains modèles, on parle d’un maximum de 6 heures. Par conséquent, il sera nécessaire de pouvoir charger régulièrement l’appareil.

  • Les poêles à granulés (ou pellets)

Le modèle à pellets est le plus récent de la famille des poêles ; il connaît aujourd’hui une ascension fulgurante, bien qu’il ait tardé à conquérir marché français. Ce type d’appareil présente pourtant de nombreux atouts.

Premièrement, le granulé aussi appelé pellet, utilise une énergie renouvelable car il est constitué de bois aggloméré permettant l’optimisation de sa combustion.
Tout comme les poêles à bûches, de nombreux formats de puissance sont disponibles, mais le plus grand avantage des modèles à granulés est leur grande modularité de puissance. En effet, il est possible d’ajuster la puissance en fonction du besoin de chauffage ; cette précision thermostatique est facilitée par l’électronique.
Aussi, les granulés, plus petits et plus maniables que les bûches, permettent d’équiper certains poêles d’un système de chargement automatique tel que certains appareils fonctionnent en autonomie jusqu’à 72 heures.

Si leur conception est généralement soignée et contemporaine, les poêles à granulés n’offrent cependant pas la même ambiance que les modèles à bois et si à l’usage, le granulé coûte 2 fois plus cher que les bûches, ce combustible reste très compétitif avec un coût similaire à celui du gaz. En utilisant une énergie renouvelable, ces poêles prétendent même à certaines aides financières malgré un prix d’achat moyen situé tout de même autour de 3000 euros.

  • Les poêles canalisables

C’est l’une des façons de distribuer la chaleur produite par un poêle à bois dans les différentes pièces d’un logement.

L’air chaud est en fait directement acheminé vers les pièces éloignées via un système de gaines installé dans les plafonds ou les murs et c’est une petite trappe située au niveau des plinthes ou du sol de chaque pièce concernée qui envoie la chaleur.

Ce système étant plutôt compliqué à réguler, il convient plutôt en association avec un autre moyen de chauffage. Quant à l’achat du poêle, un surcout de 20% environ est à prévoir pour une version canalisable.

  • Les poêles hydrauliques

Un modèle hydraulique répartit la chaleur créée entre la convection naturelle et le chauffage central tout en utilisant des bûches ou des granulés. 

En fait, environ 40% de la chaleur est distribuée au voisinage de l’appareil tandis que 60% est utilisée pour chauffer l’eau derrière sa structure qui fournit alors le réseau de radiateurs de l’habitation.

L’achat d’un poêle hydraulique coûtera au moins 5000 euros, mais cet appareil offre la plus grande commodité. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un nouveau système de chauffage central étant donné que ce système se connecte à n’importe quel radiateur classique.

  • Les poêles à inertie

Qu’il fonctionne avec des bûches ou du gaz, un poêle à inertie est constitué de matériaux (pierres ou briques réfractaires) lui permettant d’accumuler naturellement la chaleur lors de la combustion afin de la libérer lorsque le feu s’éteint. 

Habituellement placées sur le dessus, ces pierres ou briques permettent à la chaleur de continuer à se diffuser jusqu’à 12 heures. L’inertie permet donc au poêle à bois de gagner suffisamment d’autonomie pour être utilisé comme système de chauffage fiable et unique. 

Si 1000 € supplémentaires sont nécessaires pour profiter de ces avantages, le jeu peut valoir le prix en termes de confort et d’économies.

  • Les poêles à gaz

Même s’ils n’ont pas les propriétés écologiques du bois, les poêles à gaz ont quelques avantages. Premièrement, ils peuvent s’adapter presque partout ; pas de restrictions réglementaires, peu d’inconvénients en copropriété, certains modèles n’ont même pas besoin d’être connectés à des conduits.

S’il n’est pas nécessaire de les alimenter régulièrement, une bouteille de propane devra tout de même les approvisionner. 

Avec un prix d’achat très raisonnable, un appareil à gaz est une solution de secours relativement originale et utile, notamment pour chauffer une pièce rarement utilisée.

  • Les poêles à pétrole

Les modèles à pétrole n’agissent en aucun cas en tant que moyen de chauffage permanent. Ils sont trop polluants et trop gourmands en énergie, cependant ils peuvent encore être utilisés dans le but de chauffer des espaces qui sont utilisés très occasionnellement, soit parce qu’ils ne sont pas encore équipés d’une installation de chauffage (chantier), soit parce qu’ils ne peuvent pas en être équipés (local isolé).

Toutes ces informations sont essentielles, cependant il est très important de prendre en compte le choix des matériaux, la puissance et le rendement, le type de diffusion, le choix des combustibles mais également le budget, l’esthétisme, l’entretien et parfois les primes proposées.

Tout un tas d’aspects très techniques qui peuvent parfois vous décourager ou vous induire en erreur. SA Vanny est là pour vous conseiller et répondre à toutes vos interrogations ; en plus de cela, vous pourrez trouver très facilement le point de vente le plus proche de chez vous.

À LIRE ÉGALEMENT

Congés d’été

CONGES D’ETE Fermeture annuelle Nos magasins seront fermés pendant la période estivale 2021 du 01 au 15 août. Nous ré-ouvrirons aux

Lire la suite